Ou en étions-nous ? [Canada]

Alors, je vous ai dernièrement laissé à l’aéroport Charles de Gaule, poirotant en attendant l’avion. Depuis, il s’en est passé des choses, et pas des moindres. Laissez moi vous expliquer tout ça en quelques mots :

L’arrivée à Montréal

Tout d’abord le vol Paris-Montréal… Piouuu… Que c’est long. Nous avons tout d’abord eu un retard au décollage à cause de je ne sais pas trop quel problème de valise présente mais pas le passager (normalement, l’inverse je peux comprendre, mais là…) qui nous a fait perdre environ 20min. Et puis le vol en lui-même était vraiment long. Je n’avais pas souvenir qu’avoir passé autant de temps dans l’avion lors de mon départ pour les Etats-Unis. Remarquez, j’ai pu en profiter pour regarder trois films complets que je n’avais encore pas vu. Ça permet de rattraper un peu mon retard cinématographique…

Siège au Hublot.

A l’aéroport de Montréal, pas de difficultés rencontrées pour passer la douane. On nous avait distribué un papier à remplir lors du vol que je n’ai même pas dû présenter, tout s’est fait automatiquement : vous remplissez à nouveau ce questionnaire sur une borne, on prend une photo de vous (après 8h d’avion je ne vous raconte pas la tête sur la photo…) et un douanier vous valide le passage à la frontière. Nickel, une bonne organisation. Et c’est après que ça misère un peu : les bagages ! Je crois bien avoir attendu une grosse demi-heure pour enfin récupérer la mienne. Je n’étais pas le seul du vol Paris-Montréal à commencer à perdre patience. Mais heureusement elle est enfin apparue sur le tapis et j’ai pu sortir de ce hall bondé.

C’est à ce moment là qu’une jeune femme me saute dans les bras : ma p’tite sœur que je n’avais pas vue depuis 5 mois maintenant ! Quelle joie de la revoir ! Honorine m’emmène rapidement hors de l’aéroport pour prendre un bus qui nous ramène chez elle. Encore une bonne heure de bus/métro et nous voilà enfin posé dans sa chambre à la colocation.

Le repos du guerrier

En récapitulant mon voyage, je me dis qu’en moins de 24h, j’ai pris le tram, le train, l’avion, le bus et le métro ! Rien que ça ! Il est 22h, heure locale. Je suis debout depuis 24h et la fatigue me gagne rapidement.

Après une bonne nuit de sommeil, plus de 12h en fait, le « jetlag » est amorti. Maintenant, que faut-il pour commencer une bonne journée nord-américaine ? Un brunch ! Direction Montréal ville avec Hono pour mon premier Brunch ! Il ne me semble pas en avoir fait au Etats-Unis, en tout cas pas un comme ça : une image parle mieux que des mots pour ce sujet.

Le Brunch !

Une première journée de découverte

Après nous êtes bien rempli la panse, direction le vieux Montréal pour un rapide aperçu de la ville. Nous ne nous sommes pas attardé car il faisait un peu froid, avec le léger vent. J’ai décidé de faire un aperçu rapide et de revenir plus tard pour prendre de belles images, car il y a de quoi faire ici. J’ai repéré quelques spots intéressants.

Retour à l’appartement pour une première rencontre avec une bonne partie des colocs et une soirée improvisée dans un café autour d’un concert de jazz d’impro. Une première pour moi, mais j’ai pas mal apprécié l’ambiance.

Un rapide aperçu de Montréal.

La ville de Toronto

Le temps est passé si vite que c’est déjà l’heure de mon départ vers Toronto prévu le lundi matin en covoiturage. Une première pour moi sur une aussi longue distance. Pareil, le voyage est tellement long. Le Canada est un très grand pays, et pour rejoindre deux grandes villes comme Montréal et Toronto c’est un peu comme faire Strasbourg-Paris… et les routes ne sont pas des plus lisses, elles manquent d’un peu d’entretien mais pour entretenir autant de structures, je n’imagine pas le coût exorbitant !

Je suis donc arrivé vers 15h à Toronto et suis un peu dégoûté par la météo. Il pleuvait, et un épais brouillard enveloppait la ville. La CN Tower était donc plongée dans le brouillard, impossible d’en voir le sommet, et donc pas la peine d’y monter pour admirer la vue… Ce sera peut-être pour mercredi car il est prévu d’y avoir un peu plus de soleil. Quand aux chutes du Niagara initialement prévues au programme, elles vont certainement passer à la trappe, du point de vu météo et budgétaire car les prix des trajets où doublé en quelques jours. Je n’avais pas réservé pour être flexible. J’ai bien fait vu la météo. Ca n’aurait pas été le plus intéressant. Finalement, le voyage semi-prévu c’est mieux, on peut changer d’avis en très peu de temps sans contraintes.

La tête dans les nuages.

J’ai quand même profité du reste de la journée pour visite l’aquarium de Toronto. Pas besoin de soleil pour s’enfermer dans le bâtiment. Et bien je n’ai pas été déçu. L’aquarium principale est immense et un tapis roulant vous emmène pour passer dans un tunnel vitré sous cet aquarium. Il n’y a plus qu’à admirer les milliers de poissons, requins, tortues, raies et autres créatures aquatiques qui nagent autour de vous. J’ai flâné et me suis posé devant plusieurs aquarium différents pour rester quelques longues minutes, hypnotisé par les mouvements des raies, des méduses… Un magnifique spectacle.

Vers de Nouvelles Découvertes

Pour finir ma journée, je commence à me diriger vers l’adresse où je vais passer la nuit. Pas toujours simple de s’en sortir dans les transports en commun mais il suffit de se concentrer (et occasionnellement demander un coup de main à Google et d’autres utilisateurs de transport en commun…). Après une bonne nuit de sommeil chez mes hôtes Ali & Aida, dans leur logement AirBnb (je vous verrais un résumé complet à la fin de mon séjour), je vais me diriger vers le Centre des Sciences de Toronto. Je vous laisse aujourd’hui ici et vous raconterai mes découvertes dans quelques jours. J’espère avoir une accalmie météo pour pouvoir profiter de la CN Tower hors des nuages…

A très bientôt, amis lecteurs.

Créateur du blog et aventurier.

1 Comment

  • Françoise 25/01/2018 at 14:36

    Faudra regarder Flashpoint en rentrant! 😃

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.