[Islande] Le Cercle d’Or

Wake up ! Je me suis réveillée prête à découvrir les nouvelles merveilles que l’Islande nous laisse découvrir. On a prit notre Duster de compagnie et c’est reparti. Aujourd’hui, c’est moi qui roule. Les trajets sont assez longs mais il y a toujours quelque chose à admirer. En me laissant le volant, Romain put prendre le temps d’admirer lui aussi les paysages alentours, sans être concentré sur la route, comme je l’avais fait la veille. Il en était d’autant plus heureux lors de son point favori du jour: le champ de lave.

Romain, tu peux leur expliquer ?

Traversée du champs de lave

Effectivement, un champ de lave. Dit comme ça, on se sait pas trop à quoi s’attendre. Mais une fois sur place, on ne peut qu’admirer : des roches formées par la lave durcie, des étendues sauvages recouvertes de mousse, de couleur parfois verte, presque fluo, du rouge et du noir laissé par certains sédiments… Un spectacle de la nature qui vaut vraiment le coup d’oeil. C’est effectivement un de mes coups de coeur du jour. Je vous laisse admirer vous aussi.

En parlant de coup de coeur, moi ce fut le dernier stop de la journée: Gullfoss.

 

Gullfoss

Mon idiot de frère me disait que ce serait encore un geyser… Mais il s’averra qu’il avait du confondre. A peine sur le parking, à seulement quelques mètres, on l’apercevait déjà. Et on l’entendait aussi. Gullfoss : une succession de deux chutes d’eau  situées sur la rivière Hvítá. Elles sont imposantes, avec 70 mètres de large, une hauteur totale de 32 mètre et un débit impressionnant. Bien sûr, on n’arrive pas encore aux chutes du Niagara, ou celles de Montmorency que j’ai pu admirer lors de mon séjour au Canada, mais je trouve que le cadre Islandais  la rend particulièrement admirable. Le seul bémol fut qu’elle soit si touristique…

Kirkjufell

Les touristes furent le bémol de la journée à vrai dire. Après un dernier passage au Kirkjufell dans la péninsule, nous sommes rentrés plus dans les terres pour parcourir le Cercle d’Or. Ce sont cependant les sites les plus fréquentés de l’île. Comparé aux sites de la veille, c’est vrai qu’il y avait un bon nombre de touristes. Cependant, la foule serait certainement insupportable durant l’été et sommes donc encore une fois bien heureux d’avoir pu venir en ce mois de mai.

Nous avons pu également admirer les geysers de Gesyr. Romain, toi l’admirateur de la force de la nature, un petit mot là dessus ?

Je n’aurai qu’un mot à dire : impressionnant. Autant on peut trouver des vidéos de ces geysers sur internet donc je n’ai même pas pris la peine d’en faire une (faut parfois être patient entre deux « poussées »), autant quand on est à côté c’est surprenant. Une rapide vidéo expliquait le phénomène. C’est en fait des réactions qui éjectent de l’eau chaude vers la surface à travers de l’eau plus froide, d’où la libération de pression. Mais quand on voit simplement de l’eau sortir d’un trou et bouillir à grosse boule, on se demande ce qu’il peut y avoir sous terre pour produire ce phénomène. 

Cascade découverte sur le chemin

Ouais bon, on va se contenter de ces expliquations (au pire y’a Wikipédia hein !). Ce soir on dort dans une GuestHouse particulièrement sympathique . Nous avons pris le temps de faire quelques courses pour nous faire à manger, car les prix particulièrement élevés de la vie ici n’est pas un mythe… Manger dehors à chaque fois nous ruinerait… Bon au pire, Romain s’est dévoué pour vendre un de ces reins si on est dans la misère… Hein ? Quoi ? C’est pas ce que t’as dit ? Hé…Non ! Laisse moi le clavier !!….

Tu rêves que je vende un rein pour te nourrir sale gosse ! Laisse moi le pc maintenant, j’veux matter Neflix ! Le wifi est bon ici. A bientôt, amis lecteurs.

Les Rêveurs

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.